Cet article date de mai 2012, époque où je commençais à travailler sur internet.
Gardez cela à l’esprit lors de sa lecture.

Aujourd’hui, les choses ont bien changé, je vis de mes activités internet depuis 2012.

J’accompagnent les personnes qui se posent des questions comme : 

Voici une vidéo publiée été 2019, 7ans après cet article… Avec ma vision du moment 🙂

 

Article original : 

Voici un article qui va surement être très long. En effet, il y a tant de choses à dire sur cette industrie et sur cette activité que ça va être difficile de faire court.

Mais j’aimerais expliquer, pourquoi j’ai pris la décision de mettre fin aujourd’hui à mon activité dans le marketing de réseau pour que vous puissiez comprendre mon choix et comprendre également ce qu’une telle activité a changé dans ma vie.

En effet, il y a 3ans jour pour jour, j’ai démarré le marketing de réseau et j’étais loin, très loin, d’imaginer que c’était un nouveau chapitre de ma vie qui s’ouvrait.

Voici, donc pourquoi, j’ai décidé qu’il était temps de refermer ce chapitre.

Le Marketing de Réseau c’est quoi ?

Tout d’abord, pour celles et ceux qui ne connaissent pas cette industrie, on peut la retrouver sous plusieurs nom :

  • Marketing de réseau
  • Marketing relationnel
  • MLM ( Multi-Level Marketing = Vente Multi-niveaux )
  • Marketing par pallier

Et c’est également souvent lié à la vente directe, la vente en réunion et la vente à domicile. Mais il existe des sociétés de vente directe, où il n’y a pas de notion de « réseau » donc il ne faut pas confondre.

Comment gagne-t-on de l’argent avec le MLM ?

Pour faire très simple, les sociétés de MLM choisissent de ne pas investir dans la publicité (qui coûte énormément) mais plutôt dans des représentants indépendants qui sont rémunérés de plusieurs façon selon les sociétés.

  • Une prime de vente = à chaque produit vendu, une prime touchée.
  • Une commission mensuelle = Si le produit est récurrent, une commission mensuelle sur le chiffre d’affaire.

Étant donné que ces opportunités d’affaires s’adressent à toute la population, pas forcément de formation commerciale, le nombre de ventes personnelles restent souvent limité à son entourage, sous forme de recommandation. C’est pour cela qu’on appelle ça le marketing relationnel. Vous recommandez un produit d’utilisation courante à une personne de votre entourage, si elle l’utilise vous êtes rémunéré. Mais le marché est donc limité, le chiffre d’affaires et la rémunération également…

C’est là que la notion de parrainage intervient. En recommandant cette activité à votre entourage, chaque personne qui démarre, entre dans votre équipe (votre réseau) et vous pouvez être commissionné également de plusieurs manières :

  • Prime : A chaque vente dans votre réseau, vous touchez une prime.
  • Commission mensuelle : Un pourcentage sur l’ensemble du chiffre d’affaires de votre équipe

C’est donc en se constituant un réseau de vente, que vous pouvez augmenter le nombre de ventes dans votre réseau et augmenter votre rémunération. C’est ainsi que plusieurs millions de personnes constituent chaque mois des revenus, allant du simple complément de salaire pour la plupart, à des véritables gros revenus pour certains.

Pourquoi le MLM fait-il polémique ?

En démarrant le MLM j’ai vite remarqué que c’était un sujet qui déchainait les passions.

D’un côté, les représentants, qui défendent corps et âme cette industrie. Et de l’autre, les détracteurs, qui étalent leur haine sur les forums et les blogs. Dans les deux cas, il y a souvent peu d’arguments, et ça ressemble plus à de la discussion de comptoir. Le principal « défaut » reproché aux sociétés, c’est qu’elles appliquent « un droit d’entrée » (une licence). Derrière lequel se cache des frais de gestions pour les uns, et la preuve d’un système illégal pour les autres…

Sans tomber dans cette polémique à vouloir défendre une industrie, je vous dirais seulement que le marketing de réseau c’est plusieurs milliards de dollars distribués chaque année aux représentants (dont le nombre doit surement approcher les 100 millions en 2012 ). Bien sûr les sociétés utilisant ce mode de distribution réalisent de formidables bénéfices, mais je connais personnellement énormément de personnes qui ont changé leur vie grâce au MLM.

D’ailleurs si Robert Kiyosaki dit qu’il s’agit du Business du 21e Siècle, il doit y avoir une raison.

Pour finir cette introduction, après 3 ans en immersion totale, voici ce que je peux dire sur les affirmations qu’on retrouve le plus souvent.

  • Le MLM est une secte : Faux. Totalement Faux. Débile même.
  • Les gens changent quand il font du MLM : Vrai. La vision de la vie est différente. L’ambition aussi. Les gens s’améliorent 😉
  • Le Marketing de réseau c’est une arnaque : Faux. Chaque objectif atteint est payé en conséquence.
  • Le MLM est illégal : Faux. Pourquoi le serait-il ?
  • C’est du pyramidal : Faux. Le pyramidal repose sur le parrainage exclusif. Le MLM c’est de la vente de produit. Sans produit pas de MLM.
  • Tout le monde devient riche : Faux. La plupart des personnes qui gagnent de l’argent gagnent des compléments. Certains font carrière, en effet.
  • C’est une belle opportunité : VRAI. Lisez la suite pour comprendre

Comment le MLM a changé ma vie

Il y a 3 ans, le 26 mai 2009, alors que je passais les différents tests pour entrer en école d’ingénieurs, un de mes camarades m’a invité à « découvrir une opportunité d’affaires ». En me déplaçant ce soir là, j’étais vraiment loin de m’imaginer à quel point ma vie allait être chamboulée, et que j’étais sur le point de littéralement changer de direction.

Certains me diront : « Mais de quoi parles-tu? Tu n’a pas fait millionnaire avec cette société?« . C’est vrai, en 3 ans, j’ai gagné des compléments de revenus par-ci, par-là … Là ou des personnes ayant démarré en même temps, voire après moi, parvenaient à faire décoller leur réseau, moi j’ai pataugé, galéré, ramé… Donc aujourd’hui, financièrement en effet, ça n’a pas changé grand chose pour moi. Mais personnellement, je sais qu’en 3 ans, j’ai appris énormément de choses et c’est pour ça que je serais à jamais reconnaissant envers :

  • la personne qui m’a invité,
  • ceux qui m’ont formé,
  • ceux qui m’ont aidé…
  • et envers la société dans laquelle je suis représentant.

Beaucoup (trop) de personnes ne considèrent que l’aspect « financier » du MLM, et c’est logique, car c’est avant tout censé être un moyen de réaliser des compléments de revenu. Et c’est pour cela, que j’avais parfois du mal à faire comprendre à mon entourage, que même dans les « périodes creuses » je m’enrichissait personnellement, et ça, ça n’a pas de prix.

On dit souvent que le marketing de réseau c’est « la vie en accéléré » ou « une école de la vie« . Et je confirme, tout va très vite, on rencontre énormément de personnes. Certains se retrouvent à gérer de dizaines de personnes dans leur équipe et à gagner plusieurs milliers d’euros par mois, quelques semaines/mois après avoir été invité. C’est comme si en un moins d’un an vous passiez de stagiaire > technicien > ingénieur > manageur > directeur > directeur régional … Tout va très vite, et il faut apprendre.

L’école du Marketing de réseau

Rapidement après avoir démarré, j’ai vite réalisé que le MLM ce n’était pas aussi facile que prévu, et que je serais pas forcément « riche » aussi rapidement que d’autres. Et que tout le monde ne finirait pas au top. Mais j’ai aussi voulu croire en ce que j’avais entendu un jour au détour d’une conversation : « Même si tu fais un an de marketing de réseau et que tu ne gagnes pas un seul euro. Si tu le fais sérieusement, tu aura gagné beaucoup.« 

Et en effet, ma première année, et les suivantes aussi, j’ai gagné de l’argent, mais j’ai aussi découvert cet univers qui allait changé ma vision de la vie : le développement personnel. Ça a été pour moi un véritable déclic, je vais essayer de faire une liste de ce que ça m’a apporté, mais il y en a tellement …

  • La lecture. Livres que j’ai choisis moi-même, et j’ai pris plaisir à les lire alors qu’au collège/lycée, je n’ai lu aucun (ou presque) des livres qui étaient imposés.
  • La confiance en soi. Avec le MLM, on assiste à tellement d’histoires de réussite, qu’on comprend que tout est possible, et que rien ne peut nous arrêter si on en a vraiment envie.
  • Parler en public. En présentant chaque semaine une activité devant 10, puis 30 puis 50 puis 100 personnes… j’ai perdu cette crainte que j’avais auparavant de parler en public. Très utile pour les soutenances à l’école 😉
  • L’ambition. Avant, je pensais que « être ingénieur » c’était le top de la réussite sociale (dans ce que moi je pouvais atteindre). Avec le marketing de réseau, j’ai compris que le monde était plein d’opportunités, beaucoup plus rémunératrices et surtout beaucoup plus divertissantes que ce à quoi l’école nous prépare. Il suffit d’ouvrir les yeux.
  • La maturité dans les affaires. A l’époque j’avais 20ans, c’était le premier « truc sérieux » que j’entreprenais. J’ai dû prendre des décisions, former des personnes, présenter mon affaire, comme un vrai entrepreneur.
  • Gestion du stress et improvisation. Parfois tout ne se passe pas comme prévu, un PC qui tombe en panne pendant une présentation, un client très énervé, etc.. On apprend à réagir face à n’importe quelle situation et à garder son calme.
  • Gestion des émotions. Les émotions et le business ne font pas bon ménage. Il faut gérer ses émotions, et rester le plus neutre possible pour être le plus efficace. Que ce soit l’euphorie ou la déprime, j’ai vite réalisé que ces émotions étaient inutiles, voire néfastes pour prendre des décisions.
  • Organiser son temps. Pour beaucoup, le MLM est un plan B, il faut donc gérer le temps libre à coté de son plan A, et faire une place pour une nouvelle activité. C’était le cas pour moi avec mon école d’ingénieur.
  • Le Leadership. Dans le MLM, on travaille en équipe. On gère, aide, mène un équipe.

Il y en a d’autres, mais vous avez maintenant un aperçu des qualités que le marketing de réseau permet de développer, tout en gagnant de l’argent. Il y a aussi des « concepts » de développement personnel, qui sont récurrents dans le marketing de réseau, mais qui sont également très utiles dans la vie.

Toutes ces choses, font qu’aujourd’hui j’envisage ma vie différemment.

En effet, d’un point de vue financier, les chiffres ne me font plus peur, un bloggueur qui m’annonce qu’il gagne 10.000€ par mois, avant j’aurais cru que c’était impossible… un entrepreneur, qui m’explique comment il a vendu sa boite plusieurs millions d’euros quelques mois seulement après sa création, oui c’est possible. Et c’est en réalisant que « tout est possible » que je peux recommencer à rêver, et à prétendre à des objectifs qui peuvent sembler fou pour certains.

Ces trois années m’ont également permis d’assimiler une chose dont je n’avais pas conscience avant. Il n’y a pas que la rémunération qui compte. Je ne suis pas un partisan du proverbe « l’argent ne fait pas le bonheur« , car à mon sens, c’est une excuse qui contribue à se réconforter dans la médiocrité, et à se résigner face à tout projet.

Mais je suis plutôt de l’avis que l’argent est important, en tant que moyen, pour obtenir un confort de vie… Mais que justement, il ne faut pas sacrifier un confort de vie pour de l’argent. Par exemple, on est tous d’accord que gagner 4000€ par mois c’est mieux qu’en gagner 2000€. Mais si pour gagner 4000€ je dois être ingénieur dans un bureau, 60h par semaine, avec une hiérarchie détestable et des collègues moroses (oui, j’exagère peut-être, mais pas tant que ça) … Je préfère encore « me contenter » de 2000€ gagnés en tant qu’indépendant à travailler depuis chez moi, à choisir les personnes avec qui je travaille, et avoir du temps pour moi et ma famille. Il y a des avantages et des inconvénients dans les deux situations mais je préfère les inconvénients de l’indépendance.

C’est souvent dans cette optique que les gens démarrent le marketing de réseau, mais il existe également d’autres moyens pour le faire. L’essentiel est de le faire réellement ce dans quoi vous êtes heureux. C’est pourquoi, moi, j’ai de moins en moins envie d’utiliser mon diplôme d’ingénieur qui me sera délivré dans quelques mois, même si je pourrais gagner plus d’argent qu’avec les projets que j’ai actuellement.

Le marketing relationnel, c’est une activité à laquelle on prend goût et ça devient très vite une passion. J’aime cette industrie et c’est en partie grâce à cela que j’ai persévéré dans mes efforts pendant plusieurs mois, alors que les résultats n’étaient pas toujours à la hauteur.

Le Marketing Relationnel.

Si on aime le marketing de réseau, c’est surtout pour son aspect relationnel. En effet, en 3ans de MLM, j’ai rencontré tous types de profils. Des étudiants, des cadres, des fonctionnaires, des retraités, des entrepreneurs… Certains sont devenus de très bons amis, d’autres des partenaires d’affaires avec lesquels j’envisage de nouveaux projets. La diversité des personnes rencontrées est un véritable atout pour l’échange d’idée et l’épanouissement. Encore une fois, le MLM offre bien plus d’opportunités qu’un simple plan de rémunération.

Mais aujourd’hui j’arrête …

Cela peut paraitre contradictoire pour beaucoup de personnes, contradictoire avec le principe de persévérance, contradictoire avec cette célèbre citation de Vince Lombardi : « Les gagnants ne lâchent jamais rien et les lâcheurs ne gagnent jamais rien» …mais aujourd’hui j’ai décidé d’arrêter mon activité dans le marketing de réseau.

Je continue d’affirmer que c’est une industrie extraordinaire, où tout le monde peut réussir. J’espère qu’un jour j’aurais l’occasion de redémarrer le marketing de réseau… je ne sais pas quand… je ne sais pas avec qui… mais aujourd’hui en mai 2012, je ne pense pas que ce soit la meilleure des solutions pour moi.

Différence entre abandon et renoncement stratégique

Pour comprendre ce choix, il est important de comprendre qu’il existe deux sortes de renoncement.

  • Le renoncement en série : Abandonner systématiquement tout projet à la moindre baisse de motivation, ou au moindre obstacle. C’est le renoncement des loosers.
  • Le renoncement stratégique : Abandonner un projet « secondaire » ou « sans importance » afin de recentrer son focus sur ses priorités. C’est le renoncement des gagnants !

Le renoncement stratégique intervient quand on se rend compte qu’on disperse notre énergie sur plusieurs plans et qu’en essayant de tout réussir, on n’est efficace nul part. C’est quand on se rend compte que les objectifs fixés ne peuvent être atteints, et que la persévérance dans ce cas n’est pas la meilleure des solutions. Il faut, en fait, se poser deux questions :

  • Cet objectif est-il toujours prioritaire dans ma vie?
  • Est-ce réellement ce que je veux faire?

Et c’est justement là où j’en suis actuellement. Mon objectif principal était de vivre mon activité de MLM à la fin de mon école pour ne pas avoir à chercher un travail. Aujourd’hui cet objectif n’est pas atteignable, et en continuant à investir du temps dans cette activité, je me priverais de moyens pour réaliser d’autres projets qui me semblent aujourd’hui plus intéressants dans mon cas.

En discutant avec une des personnes avec qui je travaille, il m’a dit une phrase qui m’a fait réfléchir : « on ne peut pas aimer deux femmes à la fois« . Et c’est exactement ce qui se passe pour moi, au fil des mois, l’enthousiasme que j’avais pour le marketing de réseau a laissé place à une forme de lassitude. Il ne faut pas être un expert pour savoir que sans motivation, les résultats ne sont pas aussi bons… Et de fil en aiguille, j’ai découvert d’autres domaines qui me correspondent d’avantages, et qui aujourd’hui me paraissent beaucoup plus rentables dans mon cas personnel.

J’arrête donc le marketing de réseau pour me consacrer à mes projets personnels à 100%. Ce blog en fait partie, et vous devriez assister à pas mal de changement dans les semaines à venir.

Une conclusion sur 3 ans d’activité ?

C’est donc un chapitre important de ma vie qui se referme aujourd’hui officiellement.

Mais au fond, 3ans de marketing de réseau sans gagner les sommes espérées, est-ce un échec?

Bien sûr que non !

Le marketing de réseau, les personnes rencontrées, les formations suivies… Tout ceci a fait de moi ce que je suis aujourd’hui avec tout mon optimisme et ma détermination. Sans cette activité, ma vision de la vie serait totalement différente. Et c’est pourquoi, aujourd’hui même si j’arrête le MLM, j’aurais deux recommandations à faire :

  • Si vous êtes représentant : Si vous croyez fermement en l’opportunité dans laquelle vous êtes, et que vos objectifs ne sont pas fixés de manière émotionnelle. Si réussir dans cette société c’est ce que vous voulez vraiment. Alors, accrochez-vous, ne baissez pas les bras. Certaines personnes ont réussi après plusieurs années de galères et vous pouvez également le faire si vous en avez le désir ardent.
    Par contre, si vous décidez d’arrêter. Faites-le dignement, la tête haute. J’ai vu tellement de personnes disparaître du jour au lendemain, ne plus répondre au téléphone, ou encore critiquer tout un système après l’avoir quitté. Ce n’est pas le comportement d’un leader. Expliquez votre choix, il sera surement compris car le MLM c’est avant tout une liberté de choix.
  • Si vous ne connaissez pas le MLM : Et qu’un jour vous avez l’occasion de découvrir cette activité. Écoutez très attentivement la présentation qui vous sera faite. Jugez du potentiel de cette activité. Et laissez-vous tenter. Vous ne prenez aucun risque, si ce n’est d’apprendre d’avantage sur vous-même grâce aux formations enseignées et de d’ouvrir les yeux sur ce que la liberté financière peut vous apporter. Essayez, apprenez… Et vous verrez si cette activité est faite pour vous, ou non.

Si vous voulez des informations concernant cette industrie, envoyez moi un email via le formulaire de contact sur mon site, je me ferais un plaisir de partager avec vous des informations sur une activité qui peut changer votre vie financière, mais qui changera à coup sûr votre vie personnelle.

Conclusion

Je ne pouvais pas terminer cet article autrement qu’en remerciant toutes les personnes que j’ai croisées durant ces trois ans, qui m’ont tant appris et qui méritent toute ma gratitude. Que ce soit des millionnaires dans cette activité, ou des simples nouveaux… Ce sont pour la plus grande partie, des personnes intègres et positives, que je me suis fait un plaisir de côtoyer.

Sans citer de noms j’aimerais donc remercier, pour les moments passés, les histoires partagées, l’expérience apportée :

  • Mon équipe. Avant tout, ceux qui ont démarré avec moi, avec qui on a construit quelque chose. Que ce soit sur Rouen, Paris, ou ailleurs, merci à vous pour les efforts fournis.
  • Mes Parrains. Ceux que j’appelle « mes parrains » se reconnaitront. Peu importe les niveaux, ils ont toujours été là pour m’aider. Pour la plupart ce sont de très bons amis maintenant, à bientôt.
  • Les « Collègues ». Que ce soit ceux de la première heure à Paris, de la « génération momentum », qui ont connu LA belle époque… Ou ceux de Rouen avec qui on a réussi un très beau challenge, merci à ceux avec qui j’ai travaillé sans aucun lien financier, mais dans un but commun.
  • Les Leaders. Merci à tous les Leaders Français, et Mondiaux du MLM qui ont su faire renaitre chez moi des rêves les plus fous. Qui ont su me transmettre cette ambition et cette rage de vaincre, ainsi que pour toutes les formations proposées à travers la France.
  • La Structure. Merci à cette société qui m’a fait rêver pendant 3ans. Merci aux fondateurs de cette société pour leur intégrité et leur engagement sans limite. Et merci à eux de proposer un rêve à des millions de personnes à travers le monde depuis plusieurs années.

Plus globalement, merci à tous les acteurs du marketing de réseau en France et ailleurs car grâce à vous des millions de personnes changent leur quotidien. Continuez de proposer ce rêve au plus grand nombre, certains sauront le saisir.

Si vous avez lu cet article jusqu’au bout, votre réaction dans les commentaires me ferait très plaisir.

A très bientôt,

Amin