« Devenir riche ne s’apprend pas à l’école »

C’est le sous titre de ce livre et ça pourrait en être le résumé. Dans ce livre INCONTOURNABLE dans le monde de la finance personnelle, Robert Kiyosaki nous met devant une évidence criante de vérité. Il est possible d’apprendre énormément de choses à l’école, mais on ne nous y apprend pas à devenir riche… ou plus largement, à réussir.

Ce livre a été pour moi une réelle révélation et a déclenché une prise de conscience profonde de mon envie de quitter la rat race.

Père Riche Père Pauvre

Titre Original : Rich Dad Poor Dad ( What the Rich Teach Their Kids About Money That the Poor and Middle Class Do Not! ) – 2001 – Robert T. Kiyosaki – 240 pages

Ce livre retrace l’enfance de Robert Kiyosaki, partagée entre son vrai père, sur-diplômé, qui travaille pour l’argent. Et son père « adoptif » (le père de Mike, son meilleur ami) n’a pas de diplôme mais a de l’argent qui travaille pour lui. Ce dernier laissera bien plus de richesse derrière lui, que le père naturel de Robert, qui meurt pauvre.

A travers Père Riche, Père Pauvre, Robert Kiyosaki nous explique comment il a grandi entre deux vision de l’argent et comment il a réussi à faire fortune en développant ce qu’il appelle l’intelligence financière. De nombreux concepts clés sont abordés dans ce livre que je vous conseille vivement. Voici rapidement les leçons enseignées via ce livre. Mais avant… Une petite introduction :

Sortez de la Rat Race

C’est sûrement le concept le plus important sur lequel ce livre m’a permis d’ouvrir les yeux. Et plus particulièrement de mettre un nom sur ce que j’appelais auparavant « la routine ». La rat race (course folle) est ce système dans lequel une majorité de la population est emprisonnée. C’est résumé par :

On nait. On grandit, on fréquente ensuite une école. Nos parents sont fier de nos bonnes notes. On va à l’Université, on obtient notre diplôme puis on fait exactement ce pourquoi on a été conditionné. On recherche une carrière ou un emploi sûr et stable. On trouve cet emploi.

Quitter la rat raceOn commence à gagner de l’argent, à accumuler les cartes de crédits et on se lance dans les achats. Pour flamber avec notre argent, on se rend dans des endroits où se trouvent d’autres jeunes semblables à nous. On fait des rencontres. Parfois on se marie. La vie est merveilleuse car aujourd’hui les hommes et les femmes travaillent. Le foyer dispose donc de deux revenus. Se sentant bien, on décide d’acheter une maison, une voiture, une TV, de prendre des vacances …de faire des enfants.

L’heureux évènement arrive, la demande d’argent est importante. On décide alors de travailler tous les deux plus dur pour obtenir des promotions et augmentations de salaire. Cette augmentation arrive en même temps que la naissance du second enfant, il faut donc avoir une maison plus grande. On travaille d’avantage pour joindre les deux bouts, on devient de meilleurs employés, passe des certifications.

Nos revenus augmentent, mes nos impôts aussi.On achète tout à crédit. Les enfants grandissent, il faut mettre de l’argent de côté pour leurs études et pour sa retraite. A ce moment là on a environ 30-35 ans… mais c’est trop tard.

Nous voilà pris au piège de la rat race. Une course folle que vous feriez mieux de ne jamais entamer.

Ces quelques phrases m’ont vraiment ouvert les yeux à propos de la situation vers laquelle me dirigeait mon diplôme d’ingénieur. Avant même que le livre ai réellement commencé, j’étais déjà satisfait de l’avoir entre les mains car je savais que la suite allait m’apprendre énormément.

1. Les riches ne travaillent pas pour l’argent.

Lorsqu’ils étaient âgés de 9 ans, le père de Mike (Père Riche) les embauche pour faire le ménage dans une de ces boutiques en les payant uniquement 10 cents par semaine. Rapidement épuisé Robert ne pense qu’à une chose : quitter son travail. C’est le moyen qu’à trouver Père Riche pour leur faire comprendre que certains travaillent pour de l’argent et d’autres travaillent pour apprendre quelque chose de nouveau.

En nettoyant une boutique, Robert aperçoit alors un tas de bandes dessinées à l’abandon. Ils décident ensemble de les récupérer et d’ouvrir une bibliothèque pour leurs camarades. En faisant payer un droit d’entrée de 10 cents pour les deux heures de lecture et en rémunérant la soeur de Mike 1 dollar par semaine pour s’occuper de la gestion de la bibliothèque, ces deux enfants généraient bientôt 10$ par semaines sans avoir à s’occuper de leur petite affaire.

C’est ainsi que Robert créa sa première entreprise à l’âge de 9 ans.

2. Pourquoi enseigner l’ A B C du domaine financier ?

Robert nous explique tout au long de son livre que devenir riche ne s’apprend pas à l’école. En fait à l’école on apprend comment s’insérer dans un monde professionnel tel qu’il est aujourd’hui et pas à innover. Simplement, on vous enseigne comment devenir des bons employés mais pas de bons employeurs. C’est ce qui contribue à agrandir le fossé qui se creuse chaque année entre les plus pauvres et les plus riches.

Étant donné que l’école ne nous apprend pas non plus comment gérer nos finances personnelles, il est de notre responsabilité d’acquérir cette intelligence financière qui permet aux plus aisés de s’enrichir d’avantage.

Comprendre la différence entre un actif et un passif

Simplement, un actif c’est quelque chose qui vous rapporte de l’argent :

  • Immobilier, actions, obligations, brevets…

Un passif c’est quelque chose qui vous en fait perdre :

  • Emprunts, prêts à la consommation, cartes de crédits …

Vous devez classer chaque centime qui sort de votre poche dans une de ces deux colonnes. Plus vous aurez de lignes dans la colonne des actifs mieux se porteront vos finances. Plus vous dépenserez de l’argent dans du passif, plus vous vous enfermerez dans la rat race.

La plupart des personnes de classe moyenne considère leur résidence principale comme un actif. Elle ne vous rapporte pas d’argent mais vous en fait perdre … c’est un passif ! En effet :

  • Vous travaillez toute une vie pour rembourser ce bien acheté à crédit.
  • Vous avez des charges d’entretien
  • Vous payez des impôts fonciers
  • Son prix peut baisser
  • La banque est le véritable propriétaire !

Les riches, eux, augmentent leur richesse en investissant sans arrêt dans des actifs qui leur rapporteront des revenus supplémentaires. Un vrai actif c’est par exemple :

  • Un bien immobilier auto-financé par des locataires
  • Une affaire qui tourne avec ou sans votre présence mais qui vous rapporte de l’argent

Comprendre cette différence est le point de départ fondamental pour sortir de la rat race et augmenter votre cashflow.

Votre cashflow c’est les liquidités dont vous disposez et qui vous permettent de vivre et d’investir.

3. Occupez-vous de vos propres affaires !

Réfléchissez à votre propre business c’est le seul moyen de sortir de la rat race. Travaillez pour vous et pas pour quelqu’un. Bien sûr, conservez votre emploi pour le moment. Ceci vous permettra d’investir dans vos actifs en attendant que ceux ci génèrent suffisamment de revenus.

4. Les taxes et le pouvoir des entreprises

Le fait de posséder une entreprise permet au riche de se protéger des taxes qui sont particulièrement lourdes pour les particuliers. En effet :

Un salarié :

  • Gagne de l’argent
  • Paie ses impôts
  • Dépense ce qu’il lui reste

Un dirigeant de société :

  • Gagne de l’argent
  • Dépense de l’argent
  • Paie des impôts sur ce qu’il reste

Ce processus permet de se payer en premier (une idée qui revient souvent chez différents auteurs).

5. Les riches créent leur propre richesse

Pour vous assurer une indépendance financière vous devez agir intelligemment et développer votre QI Financier. Ainsi vous gagnerez de l’argent mais également du temps. En optimisant votre efficacité vous pourrez investir plus rapidement dans des actifs qui vous apporterons la liberté financière.

Robert explique qu’au début des années 90, l’immobilier à Phoenix était au plus mal. Des maisons se vendaient 25% en dessous de leur prix de vente. En passant par les enchères publiques, Kiyosaki acquit pour 20 000$ (qu’il avait empruntés) une maison qui en valait 100 000. Il la vendit dans la foulée à 60 000$ réalisant au passage une belle plus-value.

Après 6 mois à échanger ainsi des biens immobiliers, il avait dégagé un bénéfice net total de 190 000$ pour une durée total de travail réel de 30 heures !

Père riche nous explique qu’un bon investisseur sait :

  • identifier une opportunité
  • lever des fonds
  • faire travailler ensemble des gens intelligents

Il faut absolument avoir ces compétences pour gagner de l’argent intelligemment. Kiyosaki insiste également sur le fait qu’il faut oser prendre des risques. Un de ces phrases qui m’a marqué , elle disait à peu près:

Les gens pensent qu’il y a d’un côté ceux qui réussissent et de l’autre ceux qui échouent. Mais c’est faux. La réussite est précédée d’échec et en fuyant les échecs vous fuyez surtout le succès.

Il ne faut pas chercher à ne pas échouer, mais plutôt se préparer à rebondir après chaque échec.

6. Travaillez pour apprendre, ne travaillez pas pour l’argent

Brève biographie de Robert T. Kiyosaki :

Après ses études il a participé à la guerre du Vietnam avec les Marines US. Cette expérience lui a appris à diriger des troupes et donc à être un bon manager en entreprise. Ensuite, chez Xerox, où il vendait des photocopieurs, il a compris comment vaincre sa peur du rejet et est devenu un des 5 meilleurs commerciaux de la société. C’est à cette époque qu’il utilise son salaire pour investir dans l’immobilier pour enfin quitter son patron.

Diversifiez-vous !

Les études sont faites pour nous spécialiser. C’est à dire qu’on sait de plus en plus de choses à propos de moins en moins de choses. Cette approche n’est pas forcément la meilleure. C’est pour ça que Père Riche enseigne très tôt à Robert et Mike à retenir les leçons essentielles dans chaque domaine pour pouvoir diversifier ses actifs.

Investissez en vous

Il ne faut pas avoir peur d’investir dans des séminaires ou des formations qui vous permettront de gagner ensuite plus d’argent. Ces séminaires qui peuvent coûter des centaines d’euros, sont un investissement que vous faites sur vous-même pour vous améliorer.

Conclusion

Pour moi, Père Riche, Père Pauvre est à mettre en toute les mains ! C’est d’ailleurs ce que j’ai fait. Disposant de la version CD j’ai pu le passer à plusieurs de mes amis qui l’écoutaient dans leur voiture ou sur leur PC. Et tout le monde est unanime. Ce livre nous donne vraiment une nouvelle vision sur nos finances personnelles et sur notre perception de l’argent.

Il y a beaucoup de notions que je n’ai pas pu retranscrire ici, mais si vous ne deviez lire qu’un seul livre pour obtenir votre indépendance financière, ce serait celui ci.

Acheter Père Riche Père Pauvre sur Amazon

Si vous l’avez déjà lu, partagez avec nous vos expériences :

  • Qu’en avez-vous pensez ?

  • Avez vous changé vos habitudes à la suite de cette lecture ?