Aujourd’hui, je vais te parler de ces formateurs sur internet.

Ces vendeurs de rêves qui, dans leur grande majorité, te mentent ou bien te laissent croire des choses erronées avec des chiffres dans leurs vidéos pour te vendre des formations.

Tous ces formateurs qui t’annoncent avoir fait des centaines de milliers d’euros en quelques jours seulement.

Les vrais chiffres : pourquoi les formateurs te mentent ?

Ici, il ne s’agit en aucun cas d’une attaque personnelle, mais plutôt d’une constatation.

Car oui, ils gagnent de l’argent, c’est indéniable.

Mais le gros problème avec ces formateurs n’est pas tellement qu’ils présentent des chiffres incorrects. Plutôt, ils laissent croire que leur activité est bien plus belle qu’elle n’est en réalité.

Effectivement, nous allons le voir aujourd’hui, si tu peux gagner des montants faramineux, tu peux tout autant perdre de gros montants.

Ensuite, ce qui est dérangeant, c’est que ces personnes-là parlent surtout de l’argent que tu peux gagner au lieu des compétences. Donc, plutôt que de vanter l’apprentissage de coach, pour monter une boutique en ligne ou encore simplement gagner sa vie, leur seul argument concerne les montants gagnés.

Bien sûr, leurs vidéos font des vues, cela va de soi. Mais est-ce alors la bonne raison pour se lancer dans cette activité ? Car on devrait toujours revenir à l’essentiel, qui n’est autre que les compétences en parallèle.

Quel est le véritable profit des sites de e-commerce ?

Calculons ensemble, même si approximativement, le profit à partir du chiffre d’affaire.

Pour simplifier au maximum l’exemple, nous allons partir sur une SAS ou SAS(u), basée en France. Tu travailles probablement seul(e), sans salariés. Avec une rémunération par dividendes, nous partons aussi du principe que tu fais de gros chiffres d’affaires.

Même sans chiffres exacts, tu auras au moins une meilleure idée des montants.

Avec tout l’argent que tu encaisses, il y a déjà 20% qui va automatiquement à l’Etat, la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée). Sur 1000 euros, 200 vont donc à l’Etat.

Certains te diront peut-être que tu peux récupérer la TVA. Seulement, ce n’est pas toujours vrai, surtout dans nos activités. L’argument que l’on t’avance alors est inutilisable.

Ensuite, nous trouvons toutes les charges : la publicité, le SAV, les frais divers… Jusqu’à maintenant, tu n’as pas encore perçus les bénéfices.

Alors seulement, il te reste le profit. Ben évidemment, cette proportion est totalement aléatoire, puisque dépendant de chaque société, chaque activité. Simplement, nous allons parler de deux billets sur ceux du début, pour te donner une idée.

Seulement, il te faut alors payer le fameux Impôt sur la Société. Il s’agit de l’impôt sur les bénéfices, revenant à environ 30%. Ce qui correspond à environ un billet que tu mets en Impôt sur la Société. Ou bien, le résultat net à la fin de l’année. Ce qu’il te reste vraiment dans le compte de la société une fois toutes les dépenses déduites.

Mais toi, tu veux bien entendu récupérer un peu d’argent personnel. Que cela soit pour t’acheter une montre, partir en vacances, manger simplement ou faire d’autres folies avec.

Pour cela, il faut se référer à une taxe qui est passée récemment, répondant sous le nom de “Flat Tax”. Celle-ci réunit tout, à commencer par l’Impôt sur le Revenu et les autres cotisations. Cette taxe te reviendra à un pourcentage d’environ 30%.  

Une fois que tu as enlevé toutes ces taxes, cotisations, charges et autres déductions, ce qu’il te reste est bien loin de ce que l’on t’avait promis.

Combien rapporte réellement un site de e-commerce ?

Voici donc un calcul simplifié pour avoir une idée des dépenses et du profit final.

En e-commerce, on comprend souvent la nécessité d’un coefficient multiplicateur d’au moins trois. D’ailleurs, tu vois qu’avec cet exemple-là, tu devrais même, idéalement, en utiliser un plus important.

Donc, avec un chiffre d’affaires à 30 euros, tu paies 5 euros de TVA.

Ensuite, imaginons que tu as investi 10 euros dans la publicité pour promouvoir ce produit.

Puis, on estime à 5% les articles qui vont poser problème sur l’ensemble. Donc, il faudra prévoir un SAV à 5% du chiffre d’affaires. Sans oublier, il va de soi, le prix d’achat de l’article que tu as ensuite vendu.

Alors, sur ce profit, il te faudra déduire 28% d’Impôt sur la Société, puis environ 30% de la fameuse Flat Tax, ou PFU.

Ce qui aboutit alors, selon nos estimations avec le multiplicateur trois, d’un profit de 7,67% du chiffre d’affaires.

Toutefois, tout peut changer, notamment selon ton organisation ou ta stratégie. Par exemple, si ta publicité marche très bien, elle peut être uniquement de 5 euros. Toujours sur notre exemple à 30 euros, cela aboutirait à un profit de 16%.

En moyenne, on peut donc estimer que le profit est à environ 10-12% du chiffre d’affaires.

En suivant cette logique, un formateur qui t’annonce un chiffre d’affaire de 100.000 euros, ne gagnerait donc en moyenne que 10.000 euros.

Ce qui, en soi, n’est pas mal du tout. Toutefois, ce n’est pas le même montant que celui annoncé au début.

De toute évidence, tu comprendras donc que l’e-commerce exige beaucoup de trésorerie. Par conséquent, de gros chiffres d’affaires sont obligatoires. Puisque les déductions sont presque tout aussi élevées !

Combien rapportent des formations ?

Maintenant, regardons ceux qui ne font pas de l’e-commerce, mais vendent des formations. Pour ceux-là, l’estimation du profit, pour une formation vendue à 100 euros, est bien différente.

Pour commencer, la TVA sera inférieure proportionnellement, puisqu’à 16,7% seulement.

Ensuite, nous pouvons supposer une publicité comme une affiliation à 30 euros pour une formation vendue.

Comme les questions du SAV et du prix d’achat ne se posent pas, le total des charges s’arrête là, à 46,7% du prix de vente.

Une fois l’Impôt sur la Société et la Flat Tax déduite, il restera donc un profit de 26,9% du prix de vente.

Le grand avantage de la vente de formation est donc d’abord un prix d’achat à zéro.

Mais qu’en est-il si l’on vend une formation sans aucun budget publicité ? Alors, on arriverait plutôt à une rentabilité de 42%. Ce qui n’est absolument pas la même chose que les 7,67% du premier exemple.

Néanmoins, il faut retenir qu’il existe toujours des charges, même si celles-ci sont diverses et variées.

E-commerce ou formation en ligne ?

Ce qu’il est primordial de retenir ici n’est autre que la distance à conserver face aux chiffres de l’on t’annoncent.

Car si on peut te présenter les semaines à 20.000 euros, on ne va sans doute pas parler du fait que cette semaine était un lancement, un moment unique, que la semaine suivante a rapporté 400 euros.

Pour ces raisons, pour avoir une meilleure idée, je te conseille de demander le chiffre d’affaires annuel. Celui à partir duquel tu vas pouvoir faire une moyenne hebdomadaire réaliste.  

Non, il n’est pas impossible de vivre la vie de tes rêves et de gagner des millions. Toutefois, cette vie est peut-être moins jolie que ce que les gens veulent te laisser croire.