Une nouvelle fois sur ce blog, nous allons parlé de l’émission Leurs secrets du bonheur, qui nous apprend des choses intéressantes.

La réalité profonde de l’activité psychique selon FREUD est ignorée du sujet car relevant de l’inconscient. Cet inconscient constitue même l’essentiel de la vie psychique et détermine ce qui est un homme.

Pour ceux qui l’ont manqué, je fais un bref rappel sur « le test du miroir » vue dans l’émission « Leurs secrets du bonheur » diffusée sur France 2 le 07 février dernier..

Ce test montre la puissance de l’inconscient sur notre façon d’agir.

Tout d’abord une brève définition du mot Inconscient : Ensemble des éléments psychiques incontrôlés.

La notion universelle d‘inconscient recouvre globalement tous les processus et activités psychiques qui, pour des raisons diverses, ne peuvent être ni perçus ni à plus forte raison contrôlés par la conscience. L’inconscient, qui s’exprime dans les rêves, les pulsions, les fantasmes, est un formidable moteur d’énergie psychique créatrice.

Le test du miroir

Le test effectué lors de l’émission consiste à analyser la réaction des candidats face à la réussite ou à l’échec.

Rappel du contexte :

8 candidats sélectionnés au hasard par le professeur Thierry Nadisic chercheur en psychologie de l’entreprise, sont placés dans une salle afin de faire connaissance. A la fin des présentations chacun d’entre eux inscrit sur un papier le prénom de deux personnes avec lesquelles il souhaite travailler.

En fait, peu importe le prénom inscrit sur le papier, le professeur choisira au hasard les candidats est leur indiquera soit :

  • Tout le monde veut travailler avec toi
  • Personne ne veut travailler avec toi

Il faut bien comprendre qu’évidemment tous les candidats souhaitent être choisis.

Une première candidate passe devant le professeur qui lui annonce que personne ne veut travailler avec elle et donc qu’aucun des participants n’a inscrit son prénom. Elle est ensuite conduite dans une pièce avec un grand miroir, dans cette pièce est situé six sièges : trois sont face au miroir et trois tourne le dos à celui-ci.

A ce moment-là nous observons une réaction sur la candidate. Rabaissement des épaules, regard vers le bas, elle vient s’asseoir dos au miroir.

La deuxième candidate passe devant le professeur, qui lui annonce de manière énergique et enthousiaste que tout le monde l’a choisi. La candidate est ensuite conduite également dans la salle au miroir.

On peut observer que la réaction de la candidate est totalement différente elle sourit, danse et s’assoit face au miroir.

Le test se poursuit ainsi avec les autres candidats qui vont réagir de la même manière que la première candidates :

  • pour ceux qui n’ont pas été choisis : sentiment de solitude, de rejet et positionnement dos au miroir ;
  • Tandis que les candidats sélectionnés arrive dans cette salle avec un sentiment de fierté, de bonheur et font face au miroir.

L’importance de la reconnaissance

Suite à cette expérience, cruelle me direz-vous, que peut-on interpréter ?

Le simple fait d’être dit populaire ou reconnu par les autres nous donne un sentiment de fierté, de puissance qui est directement affecté par l’inconscient

« Mon reflet dans le miroir me donne une image d’importance »

Alors qu’indépendamment de notre volonté quand nous ressentons un rejet, une défaite ou un échec, l’inconscient nous met dans une position de défense.

« Plus facile de ne pas se regarder dans un miroir »

D’où l’importance de l’inconscient.

Les actes dans lesquels l’objectif visé consciemment n’est pas atteint et se trouve remplacé par un autre de façon inattendue sont des actes manqués. On y retrouve par exemple :

  • les lapsus de parole (dire un mot pour un autre),
  • les ratés de mémoire (oublier un nom),
  • les maladresses de l’action (faire tomber un verre).

Ce sont des conduites qu’on réussit habituellement et dont l’échec semble dû à l’inattention ou au hasard. Freud montre que ces actes ne sont ni insignifiants ni négligeables. Il se passe en nous dans la vie quotidienne, des choses dont la signification nous échappe nous amenant à dire souvent « ça me dépasse, c’est plus fort que moi ». Ce sont là des symptômes de l’inconscient qui ne se manifeste en se déguisant.

Maintenant que pouvons-nous apprendre, qu’elle enrichissement personnel ce savoir peux nous apporter .

  • Tous d’abord apprenez à donner de l’importance aux personnes qui vous entourent et faites-le sincèrement.
  • Apprenez de vos échec , prenez le temps de réfléchir, d’analyser ce qui c’est bien ou mal passé et tirez vos conclusions
  • Fêter vos réussites avec autant de joie et de bonheur que celle-ci vous auront apportés.
  • Ne vous laissez pas manipuler par vos émotions , même s’il est normale de ressentir un sentiment de frustration ou de tristesse face à un revers de la vie.

Et vous ?
Avez-vous tendance à vous laisser submerger par vos émotions ?