Aujourd’hui commence le mois de Ramadan, un mois sacré durant lequel les musulmans ne doivent ni boire ni manger du lever au coucher du soleil.

Si tu es concerné, je te souhaite un très bon mois de Ramadan à toi et à tes proches.

Si tu n’es pas concerné par le Ramadan, le reste du message va t’être utile.

On ne va pas parler de religion et de spiritualité dans ce mail mais d’état d’esprit.

Tu sais, comme chaque année, ceux qui ne font pas le Ramadan vont avoir des interrogations du style :

« Mais comment vous faites? ça doit être trop dur !
Moi je ne pourrais pas !
Et avec cette chaleur…. »

En prenant un peu de recul, on se rend compte que ce sont les mêmes types de questions doutes que pour pleins d’autre sujets, par exemple :

  • Courir un marathon
  • Monter son entreprise

Les gens qui ne l’ont jamais fait ont l’impression qu’ils n’y arriveraient jamais…

Et pourtant, que ce soit pour un marathon, pour jeûner ou pour monter une activité… Les difficultés sont surmontables grâce aux 3 clés que je vais te donner là.

Ces 3 clés sont aussi applicables à bien d’autres objectifs.

Ramadan : Le plus dur c’est dans la tête.

Ton mental craque bien souvent avant ton physique.

Et si tu commences une entreprise en te disant que ça va être difficile… ce sera difficile.
Si tu commences un marathon en te disant que tu n’arriveras pas au bout… tu n’y arriveras pas.

C’est une question d‘état d’esprit.

Ne pas manger pendant 16h n’a rien de sur-humain.
Surtout si tu manges bien le matin et le soir…
Et encore plus dans mon cas, habitant en Normandie et n’ayant pas un travail physique.

Je vois vraiment ça comme une formalité, et ça m’aide probablement à le vivre assez facilement.
Sur la forme, c’est simplement une sorte de jeûne intermittent.
Concept qui revient à la mode ces dernières années.

Et je me dis que ce n’est rien à côté de ceux qui font des jeûnes secs (sans manger sans boite en continu) pendant plusieurs jours…

Pour la Ramadan comme pour bien d’autres « challenges », c’est une question de volonté.

Et justement, la volonté nous amène au 2e point :

Pourquoi fais le Ramadan ?

Quand on parle de motivation et d’atteinte d’objectif, le « pourquoi » est l’élément clé.
Perso, si tu me demandes de courir un marathon juste pour le plaisir… je n’y arriverais pas.
La performance sportive est très loin d’être un sujet important à mes yeux.

Maintenant, si je dois faire 42km en courant le plus vite possible pour sauver une personne que j’aime…
Il y a fort à parier que je les ferais en un temps que je n’aurais pas imaginé possible.

Ce ne serait sûrement pas facile…
Je n’arriverais surement pas au bout avec le sourire…
Mais c’est sûr que je le ferais..

Pourtant ce sont les même 42km…
Seule la raison de départ change.

Et pour le Ramadan, la raison est importante pour les musulmans.
Ceci facilite grandement ce que d’autres verraient comment une épreuve énorme.

Et dans tout ce que tu fais, si la raison n’est pas assez importante à tes yeux… ce sera beaucoup plus difficile de persévérer dans les épreuves.

Le Ramadan, c’est une question d’habitude.

Ton premier marathon sera plus difficile que le 10e.
Ta première vidéo Youtube sera plus difficile à tourner que la 10e.
Ton premier échec sera plus douloureux que le 10e.

Et tu sais quoi ?
Pour le Ramadan… C’est pareil.

Non seulement tu t’habitues année après année,
mais surtout ton corps s’habitue très vite jour après jour…

Donc le premier jour est un peu compliqué (surtout à cause des réflex… prendre une bouteille d’eau, ouvrir le frigo quand tu passes par là…),
mais en général il faut moins d’une semaine pour que ça devienne normal.

La routine.

Et dans tout ce que tu vas faire, transformer l’insurmontable en routine c’est la clé.
Et pour y arriver, il n’y a souvent qu’un moyen : la répétition ( = l’entrainement pour un sportif)

Plus tu vas faire une chose, plus ton corps et on esprit vont s’y habituer.
Et plus ça te semblera facile.

Voilà, la prochaine fois que tu penses que quelqu’un est en train de réaliser quelque chose dont tu ne seras pas capable, garde ces 3 points en tête :

  1. Le plus dur c’est dans la tête
  2. C’est plus simple avec un gros « pourquoi »
  3. C’est une question d’habitude

Et peut-être que ça deviendra possible pour toi aussi 🙂

Très bonne journée
A demain
Amin