“J’ai trop d’idées de business, je ne sais pas quel business lancer, je ne sais pas dans quoi me lancer.”

Si tu es ici, ce sont peut-être les questions que tu te poses actuellement.

En effet, je reçois énormément d’appels à l’aide pour choisir une idée de businessNon, ce ne sont pas nécessairement les idées qui manquent, mais la capacité de choisir entre elles. Si tu es dans cette situation, tu ne sais peut-être pas si tu préfères vendre de la formation. Et même dans celle-ci, tu ne sais pas sur quelle thématique aller. Bref, tu ne sais vraiment pas quoi faire. Tu te sens complètement paralysé(e), sans pouvoir passer à l’action. Alors, voici les questions à te poser pour savoir si cette idée que tu as aujourd’hui est la bonne ou non.

Cet article reprend la vidéo que j’ai postée sur ma chaîne Youtube.

En réalité, ce qu’il faut savoir, c’est que les idées sont en grande majorité exploitables. Il y a toujours quelqu’un sur Terre qui, avec cette idée, parviendrait à faire de l’argent.  Par conséquent, la différence ne se fera pas sur l’idée en elle-même. Plutôt, elle se fera sur l’exécution de l’idée, soit tes actions et tes efforts pour concrétiser cette idée après l’avoir eue. Ce qui signifie aussi que, si tu ne fais rien après avoir eu l’idée, celle-ci ne vaut pas grand chose. Pour convertir une idée en succès, il faut suivre toute une série d’étapes. Alors, au début, il est tout à fait normal de douter de son idée.

Pour t’expliquer le processus, partons du principe que ton idée est viable. D’ailleurs, connaissant quelques personnes qui ont réussi à en vivre, tu aimerais toi aussi te lancer.

Ainsi, prenons un exemple, tu es un coach sportif. Avec plusieurs idées en tête, tu aimerais choisir la meilleure pour te lancer.

Tu hésites donc entre :

  • créer une nouvelle marque de sport
  • faire du coaching sportif
  • vendre des formations sportives en ligne
  • prendre des clients en présentiel

A ce stade, si tu hésites entre ces idées, il y a cinq questions qu’il faut impérativement se poser.

1 – Est-ce que ce business est un effet de mode ?

En d’autres termes, est-ce tu as envie de faire ça car tout le monde veut faire ça aujourd’hui ?

Pour te situer, ces derniers mois, nombreux sont ceux qui ont eu envie de se lancer dans le drop shipping. Pourtant, ce n’est absolument pas une idée révolutionnaire, ni même récente.  Seulement, avec de plus en plus de personnes qui le font, cela donne envie à d’autres de se lancer.

Alors, en ce qui te concerne, as-tu vraiment envie de le faire ? Ou bien est-ce en voyant les autres réussir que tu as envie d’en faire de même ? Dans dix ou même quinze ans, lorsque la tendance sera dépassée, voudras-tu toujours autant le faire ?

2 – Est-ce que je veux faire un coup ou bien construire un business long terme ?

Iil n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à cette question.

Tu peux tout à fait vouloir gagner brillamment ta vie pendant plusieurs années, pour ensuite revendre ton affaireComme tu peux plutôt penser à construire quelque chose de durable. Qu’importe le temps que cela te prendra, quelque chose que tu transmettras à tes descendants.

Toutefois, tu l’as certainement compris, les deux sont radicalement différents. Et, pour la suite, il te faut te poser la question dès maintenant.

3 – Est-ce que je suis prêt à travailler pendant un an sans gagner d’argent ?

Cela peut te sembler comme une évidence. Et pourtant, nombreux sont ceux qui pensent pouvoir vivre de leur idée après seulement un ou deux mois.

Or, c’est loin d’être si facile. Puisque l’écrasante majorité qui se lance sur internet n’y parvient pas avant facilement douze moisCe qui est d’ailleurs totalement normal, car en entreprenant sur internet, il y a tout à apprendre : le métier, mais aussi les techniques divers, les réseaux sociaux, la publicité, l’emailing, le système de vente… Bien entendu, cela va prendre du temps, généralement aux alentours d’une année.

Sans être prêt à cela, l’idée est bien plus une simple envie qu’un véritable projet. Cependant, ici, je m’adresse à ceux qui veulent tenter quelque chose de sérieux, faire les choses proprement. Or, la qualité prend du temps.

4 – Est-ce que je peux apporter quelque chose de différent ?

Aujourd’hui, il faut savoir que, avec une idée en tête, il y a deux options.

  • Personne n’a eu ton idée

Ce qui correspond à environ 10% des cas. Tu es donc la toute première personne à avoir cette idée. Dans ce cas, il faut alors se demander pourquoi personne ne l’a eue avant.

Notamment, est-ce vraiment une bonne idée ? Ou bien existe-t-il un énorme obstacle à passer avant de réussir ?

Par exemple, j’ai récemment vu un podcast qui présentait une nouvelle assurance santé. Or, apparemment, il n’y a pas eu de licence pour les assurances santé depuis pas moins de trente ans ! Effectivement, cela représentait beaucoup trop de contraintes.

  • Quelqu’un a déjà eu mon idée

Dans environ 90% des cas, ce que tu vas faire n’a rien de fondamentalement révolutionnaire.

En toute logique, tu dois alors te demander ce que tu apporterais de différent ? Est-ce ton histoire, ton positionnement, ton expérience, ta manière d’aborder les choses ?

Toutefois, la différence ne réside pas nécessairement dans le fait de faire quelque chose d’inédit ou d’extravagant. Simplement, il s’agit plutôt d’avoir une personnalité différente de tes concurrents, de tes voisins. Cela, dans l’objectif de distinguer ton idée de celles des autres.

Par exemple, quand tu as devant toi deux boulangeries, pourquoi choisir l’une plutôt que l’autre pour acheter ton pain ?

5 – Est-ce que ma place est vraiment là ?

Enfin, il s’agit ici comme d’un condensé des quatre premières questions.

Concrètement, est-ce que c’est vraiment ce que tu veux faire ?

Lorsque tu seras retraité, en regardant ta vie vécue, penses-tu que tu seras satisfait en ayant lancé ton idée ? Serais-tu fier de toi ?

Ici, il ne s’agit aucunement de faire la morale. Après tout, dans un contexte de crise, tu ne veux peut-être que faire de l’argent, ce qui se comprend. Alors, cette cinquième question sans grande urgence peut te sembler déplacée. Néanmoins, lorsque tu hésites entre plusieurs idées, ce point peut tout autant t’aider à choisir.

Car l’idée n’a pas besoin d’être la plus facile, la plus évidente à réaliser pour être choisie.

 

Si tu prends le temps de réfléchir à ces 5 questions, et que tu y réponds favorablement, c’est que ton idée est valide et que peux te lancer !